Chaque semaine, une pincée de créativité dans votre boîte mail !

Psycho

    Attentats : comment les rassurer ?

    Entre les bribes d’informations entendues à la télévision et à la radio, les traces des conversations d’adultes, les échanges avec les camarades de classe et les enseignants aujourd’hui, vos enfants risquent d’être submergés de discours et d’émotions. Comment les rassurer ? 

    Soyez disponible
    Les enfants ne savent pas toujours verbaliser leurs affects, et particulièrement quand ils sentent que les adultes sont stressés autour d’eux ! Ne masquez pas vos émotions, au contraire, mais montrez à vos enfants qu’elles ne vous empêchent pas d’être disponible pour eux.

    Faites le tri dans les informations
    En tant que parent, vous êtes la référence de vos enfants, la personne en qui ils ont confiance, et c’est pourquoi vos paroles sont les plus à même de les rassurer. Ecoutez-les raconter ce qu’ils ont entendu à l’école ou dans leur entourage. Puis reprenez avec eux dans un langage simple et sobre, en évitant les détails horribles.

    Favorisez les questions de vos enfants
    Les enfants s’interrogent parfois sur des aspects de la situation qui paraissent anodins, grotesques ou même hors sujet. Il n’y a pas de question bête ! Se montrer ouvert à leur ressenti et à leur vision des choses, est la seule manière de les aider à dépasser leurs angoisses. Mieux vos enfants comprendront, plus ils seront rassurés.

    Expliquez-leur ce qui les protège
    Rappelez-leur que vous êtes là pour veiller sur eux, et que vous ne prendriez pas de risques inconsidérés. Avec les petits, insistez sur le rôle des enquêteurs, de la police, de ceux qui luttent contre le terrorisme.

    Réconfortez les tout-petits
    Il peut s’avérer compliqué d’expliquer la situation à un enfant de moins de quatre ans. L’important n’est pas qu’il comprenne les tenants et les aboutissants géopolitiques, mais l’agitation qui l’entoure ! Dites-lui qu’il est arrivé quelque chose de dur, et que c’est la raison pour laquelle les adultes se sentent mal, mais qu’il n’en est pas responsable.

    A lire aussi : comment leur en parler ?


     

    Commentaires (1)

    • Stifouillele 23 novembre 2015

      Un grand merci pour l'article !

    Et aussi

    Previous Next

    #bubbleyou Toute l'actu de nos réseaux sociaux

    Toute l'actu de nos réseaux sociaux

    Boostez votre vie de famille !

    Chaque semaine, une pincée de créativité dans votre boîte mail !

    S'inscrire