• S'inscrire à la newsletter
  • Le Mag
S'inscrire à la newsletter

Je m'inscris à la newsletter de Bubble

Psycho

    Et pourquoi je dis non déjà ?

    Tout est prêt. Le couvert est mis, le repas est chaud. Votre fille de 5 ans se met à table. Devant son assiette : un bol vert. Grave erreur ! C’est le bol jaune qu’elle voulait…

    Premier réflexe : résumer sa demande à un caprice, au risque de déclencher un énième rapport de force. Et si, cette fois-ci, vous essayiez de prendre un peu de recul ?

    Sonder ses motivations
    Qu’est-ce qui vous pousse à dire non : le besoin de contrôler ? La flemme de retourner dans la cuisine ? La peur de céder à tous ses « caprices » ? Ou une raison plus objective comme l’impossibilité d’accéder à sa demande (le bol désiré a disparu ce qui mériterait plutôt une explication succincte). Se demander pourquoi nous réagissons de telle manière permet parfois de remettre la situation en perspective et de lâcher prise.

    Décider de ce qui est important
    Et si, une fois le bol changé, votre princesse arrêtait là ses demandes ? Est-ce que cela valait vraiment la peine de s’opposer ? Ne vaut-il pas mieux se réserver pour de vrais combats et lâcher prise sur ce qui est secondaire ?

    Essayer de comprendre
    Inversez les rôles et mettez-vous à sa place : n’avez-vous pas, vous aussi, vos petites préférences ? Cette nappe en lin chinée cet été ? Ces verres de votre grand-mère ? Ce plat rapporté de voyage ?

    Commentaires (2)

    • mamielarougele 30 juin 2015

      En effet, réservons-nous pour de vrais combats. Et puis, moi aussi, j'ai mes p'tites préférences...

    • ascussatle 17 avril 2015

      tout a fait d accord. Je suis du genre a changer pour le bol jaune. J aime que mes filles aient le sens de l esthetisme ;-)

    Boostez votre vie de famille !

    Chaque semaine, une pincée de créativité dans votre boîte mail !

    S'inscrire