• S'inscrire à la newsletter
  • Le Mag
S'inscrire à la newsletter

Je m'inscris à la newsletter de Bubble

Psycho

UNE ECOLE AU MILIEU DES CHAMPS

Dans cette jolie petite école perdue en pleine campagne drômoise, la maîtresse, c’est la nature.
À Caminando, les programmes officiels de l’Éducation nationale sont respectés, mais les processus d’apprentissage – inspirés des règles du vivant – sont spécifiques : la pédagogie, qui accorde une place prédominante à l’environnement, s’attache à donner du sens aux enseignements
en les rendant plus concrets. Suivez le guide !

 

Si vous demandez à Muriel Fifils, la directrice, quelle importance tient la nature dans l’école, la réponse fuse : « Elle est au cœur de tout. De notre vision, de notre pédagogie, de notre emploi du temps. » Car selon les fondateurs de Caminando, les règles du vivant montrent le chemin pour préparer au mieux nos enfants à demain. En renouant un lien fort avec leur environnement naturel et en l’expérimentant avec leurs sens, les enfants assimilent les notions fondamentales du mieux-vivre ensemble qu’implique la nature : les alliances, le don, la mémoire et l’émergence. Comment ? Les enfants découvrent la nécessité de coopérer, remarquent que la nature nous donne l’essentiel pour vivre, comprennent que chaque élément porte en lui l’information de ce qu’il est (en voyant notamment une graine devenir plante) et apprennent l’importance d’accueillir ce qui arrive (la météo, par exemple). Petit à petit, ils intègrent cette vérité fondamentale que nous faisons partie d’un système en perpétuelle évolution, qui influence chaque acteur et en est influencé en retour.

 

La nature au quotidien

L’école se situant en pleine nature, les enfants y sont plongés toute l’année. La cour de récréation est un jardin avec une mare ; les séances de sports se font dans les collines et rivières alentour ; le potager est collectif et les enfants, dans le cadre de projets en sciences participatives, consacrent une partie de leur temps à l’observation en extérieur.

 

L’exemple du potager

Toute l’année, les enfants travaillent au potager selon les principes de la permaculture : ils sèment, entretiennent puis cueillent, et parfois transforment et goûtent leurs récoltes. Ce faisant, ils expérimentent les cycles et les lois de la nature et comprennent l’importance de les suivre : un élève qui oublie d’arroser ses plantations verra inévitablement sa production dépérir. Ainsi, par feed back naturel, l’enfant intègre le respect du cadre.

 

Le travail de la terre est aussi l’occasion de développer des apprentissages manuels et intellectuels : porter les seaux, les peser, classer les légumes et les insectes par familles, imaginer la structure du potager, rédiger la Charte du jardin entraînent le développement de compétences en géométrie, écriture, dessin, biologie… De la même manière, observer les bourgeons et les oiseaux lors du projet de sciences participatives fait appel à toutes les matières des programmes officiels !

 

L’organisation de la classe

La vie de l’école suit les principes naturels de coopération : la gouvernance est partagée et chacun tient un rôle essentiel dans le fonctionnement du groupe. Les règles de vie sont écrites ensemble, en début d’année. Le lundi, la semaine commence par les « Notícias », inspirées des « Quoi de neuf ? » de Freinet, lors desquelles chaque enfant partage ses expériences en dehors de la classe, afin de faire le lien avec l’extérieur. Le mardi débute avec un atelier philosophie. Enfin, le vendredi se tient le « Conseil du vivre-ensemble », où les élèves reviennent sur la semaine passée et sur l’organisation du groupe.

 

Chaque enfant a un rôle spécifique : gardien du temps, responsable des relations avec l’extérieur, consulat de la paix, coordinateur, etc et tous participent activement à la pause déjeuner : ils mettent la table, débarrassent et nettoient. Ce fonctionnement, systémique et démocratique, favorise la responsabilité, l’ouverture aux autres et le bonheur de se sentir utile.

 

Les rythmes biologiques

L’emploi du temps prend en compte le rythme biologique des enfants. Les « apprentissages fondamentaux » (mathématiques et français) se font en matinée – moment de la journée où la concentration est la plus forte – ; le temps qui suit le déjeuner est réservé à des activités simples et sensorielles, car l’énergie du corps est focalisée sur la digestion et les enfants s’engageraient difficilement dans des activités physiques ou intellectuelles ;  la dernière partie de la journée est réservée à toutes les matières de découverte du monde.

 

 

Les bénéfices

Le lien avec la nature apporte un apaisement et une joie qui se vérifient à chaque instant. Les parents témoignent de la transformation qui s’opère chez leurs enfants : ils les sentent plus détendus et plus ouverts. Un couple raconte ainsi que leur fils disait enfin « bonjour » aux adultes ; un autre, que leur fille riait de nouveau. Certains élèves, qui seraient étiquetés comme « hyperactifs » dans d’autres écoles, sont calmes et concentrés lorsqu’ils sont dehors, au contact des végétaux et des animaux.

Une anecdote est particulièrement parlante : lrs d’un rassemblement avec d’autres écoles de la région, les élèves de Caminando furent surpris du comportement des autres enfants : « Muriel, pourquoi hurlent-ils autant ? Pourquoi est-ce qu’ils ne déjeunent pas tous ensemble ? » Ou quand le « bien-vivre ensemble » devient… naturel !

 

Le lieu

L’école est située dans une bâtisse du XVe siècle dans la Drôme, entourée de grandes parcelles de cultures et l’accès se fait par un chemin de terre ! Dans le jardin : un potager, une serre et une mare. De véritables lieux d’expérimentation pour les activités récréatives et pédagogiques !

 

Histoire

L’école Caminando a ouvert ses portes en septembre 2013, avec une seule classe composée de trois niveaux (du CP au CE2). Depuis la rentrée 2015, elle couvre les 5 niveaux du primaire et accueille 19 enfants, issus de divers milieux et de différentes nationalités. Laïque, privée, hors contrat, elle est gérée par l’École de la Nature et des Savoirs, une association qui se donne pour but « d’identifier et de partager des connaissances essentielles pour que demain existe ».

 

Tarifs

Il faut compter 180 € par mois pour participer aux charges courantes : location du château, chauffage, etc. Pour les personnes ayant des difficultés à régler cette somme, un fonds de dotation s’est mis en place. Le reste des coûts est financé par des subventions de fondations privées ou d’entreprises et par des dons provenant de particuliers.

www.ecolenaturesavoirs.com.

 

Commentaires

    #bubbleyou Toute l'actu de nos réseaux sociaux

    Toute l'actu de nos réseaux sociaux

    Boostez votre vie de famille !

    Chaque semaine, une pincée de créativité dans votre boîte mail !

    S'inscrire