• S'inscrire à la newsletter
  • Le Mag
S'inscrire à la newsletter

Je m'inscris à la newsletter de Bubble

Initiatives

Le Zéro déchet quand on a un bébé, une utopie ?

Le Zéro déchet quand on a un bébé, une utopie ?
Pas pour Alexandra Garibald, auteure, maman de 4 enfants de 10 ans, 8 ans, 6 ans et 1 an.
Alexandra et sa famille sont dans une démarche active de réduction de leur consommation et de leurs déchets. La famille a en effet décidé de ne pas se laisser abattre par la multiplication d’infos alarmantes concernant l’avenir de notre planète et de prendre leur part, tous ensemble. Pour Alexandra « Le Zéro Déchet c’est considérer qu’en tant que consommateur et individu on peut agir. ». Alors « oui, c’est plus de contrainte, mais des contraintes qui rendent heureux ! ».

 

La famille est-elle de nature à éveiller la conscience écologique ?

Alexandra Garibald : « Je suis plus sensible et attentive à ces questions depuis la naissance de mes enfants, oui. C’est une brique que je veux ajouter à leur éducation. Mes enfants sont ultra sensibles au sujet, et ce sont de sacrés ambassadeurs. »

 

Un bébé c’est un gros consommateur : couches, boites de lait, lingettes, vêtements qu’il faut changer tous les 2 mois… Est-ce vraiment réaliste d’envisager le Zéro Déchets quand on a un bébé ?

Alexandra Garibald :  « Oui, vraiment ! Le Zéro Déchet avec un bébé ce sont des gestes plutôt simples. Voici les quelques habitudes que nous avons prises.
Nous utilisons désormais des couches lavables : Ça peut paraître contraignant au départ, mais ensuite ça devient une habitude et une telle satisfaction. Le résultat est immédiatement mesurable !
Pour les lingettes, j’ai découpé des carrés de vieilles serviettes éponges et de vieux gants éponges —comme à la crèche—, que je lave avec les couches.
Pour les vêtements, le mobilier, la puériculture, on achète de la seconde main hyper facilement, à prix cassés et en excellent état.
On limite au maximum les achats compulsifs : un petit jouet, un livre juste parce qu’on passe devant.
On a demandé à nos proches de limiter les cadeaux ou d’offrir plutôt des « moments partagés » : spectacles, sorties…Pour les goûters d’anniversaire avec les copains, nous avons demandé de venir sans cadeau acheté, mais avec des cadeaux faits main par les invités. Les enfants ont adorés !
Pour les repas de bébé, ils sont faits maison à 100%. Je fais à l’avance de grosses quantités que je peux congeler parfois. ça me prend 15 minutes par semaine maximum!
Reste le lait, c’est mon exception, j’avoue ne pas avoir trouvé de solution puisque je n’ai plus allaité au sein après les 4 mois de ma fille.
Pour tout le reste avec un bébé ou avec des enfants plus grands les gestes sont les mêmes.

« Mon conseil, on s’y met progressivement et sans pression ! Restez bienveillant avec vous-même et pas trop exigeant ! Une fois qu’on est lancés on y prend goût et on ne s’arrête plus. »

Quelques idées pour démarrer en famille, testées et approuvées par la famille d’Alexandra : 

Les courses :

  • Achats en vrac, avec des sacs en tissus pour les fruits, légumes, riz, pâtes, et des boites de conservation pour la viande, le fromage, le poisson. Nous achetons même en vrac l’huile, la farine, le vinaigre…
  • Achat local, pour limiter la pollution liée aux transports.
  • Achat sans emballage, nous achetons des shampoings et savons solides sans emballages et nous refusons même le papier du pain à la boulangerie !
  • Achat en seconde main, nous nous efforçons d’acheter le moins possible de neuf

Le fait maison :

  • Nous fabriquons nos yaourts, et cuisinons un peu plus qu’avant…
  • Nous fabriquons notre lessive, notre dentifrice.

Le recyclage :

  • Nous avons fait installer un compost dans notre jardin de copropriété, qui permet de réduire de 30% nos poubelles, rien qu’en supprimant tout déchet végétal quotidien qui peut revenir à la terre : épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, fleurs coupées…

 

 

Commentaires