Chaque semaine, une pincée de créativité dans votre boîte mail !

Psycho

5 astuces pour remplacer les « Dépêche-toi ! »

Comment transformer vos petites tortues en lièvres et ce, sans hausser le ton ?

ANTICIPER
C’est toujours difficile de se mettre en route pour partir, et surtout après une après-midi chez les cousins, ou au beau milieu du chapitre d’un livre… Pour éviter les drames, prévenez vos enfants quelques minutes en avance. Vous pouvez aussi utiliser la formule « dès que tu es prêt(e) » qui leur offre une marge de décision ou celle-ci : « de combien de temps as-tu encore besoin ? ». Vous serez surpris(e) de voir à quel point ils vous feront une réponse raisonnable.

ACCUEILLIR LEURS SENTIMENTS
Dans l’ensemble, vos enfants réagiront mille fois mieux s’ils sentent que vous reconnaissez leurs émotions et leurs désirs : « On doit rentrer à la maison pour dîner mais je comprends que tu aurais préféré rester à la garderie. » Bien sûr, ils quitteront quand même le toboggan à regret mais vous devriez éviter un certain nombre de crises.

PARLER DE SES SENTIMENTS
Pour que vos enfants se sentent compris, rien de mieux que de leur montrer votre propre exemple. En leur faisant part de vos sentiments, vous leur permettez de comprendre des ambivalences difficiles à formuler : « Ce matin, j’ai du mal à partir au travail car j’aimerais rester avec toi, mais si j’arrive en retard, je vais rater le début de ma réunion ». Vous pouvez aussi jouer ce rôle de miroir en leur racontant des épisodes de votre propre enfance et la manière dont vous les viviez.

LEUR LAISSER (UN PEU) LE CHOIX
Ils ne veulent pas ranger leur chambre ? Proposez-leur de choisir le moment : avant ou après les devoirs par exemple. Ils refusent de manger leur soupe ? Proposez-leur de la boire avec une paille ou de la manger à la cuillère. Le seul fait de se sentir maître du choix les incitera à se montrer coopératifs.

LANCER DES DÉFIS
Comme dans toutes les situations qui nécessitent la coopération de vos enfants, il existe une recette magique indépassable : le jeu. Ils traînent pour aller au bain ? Proposez une bataille de mousse. Ils mettent des heures à s’habiller ? Chantez la chanson « Loup y es-tu ? » en énumérant les différents vêtements qu’il leur reste à mettre. Et improvisez des courses à volonté : le premier en pyjama, le premier arrivé à la voiture, le premier à avoir fini son assiette. On parie que vous arriverez dernier !

Retrouvez tous nos conseils pour avoir des chances de vous faire obéir : l’art de se faire obéir sans punir et nos astuces en un, deux et trois leçons.

Commentaires

    Et aussi

    Previous Next

    #bubbleyou Toute l'actu de nos réseaux sociaux

    Toute l'actu de nos réseaux sociaux

    Boostez votre vie de famille !

    Chaque semaine, une pincée de créativité dans votre boîte mail !

    S'inscrire